La Mezzo-soprano Suisse Annina Haug se forme a la Royal Academy of Music de Londres auprès de Alison Pearce et à la Musik-Hochschule de Lucerne auprès de Liliane Zurcher. Elle se perfectionne ensuite au Schweizer Opernstudio à Bienne. Par ailleurs elle est en possession d’un diplôme d’enseignement de violoncelle du Conservatoire Neuchâtelois.

Elle est boursière des Fondations Marianne Und Kurt Dienemann Stiftung, Kiefer-Hablitzel Stiftung, Elvira Lüthi-Wegman Stiftung, Fondation Jean Tanner et Fondation Sandoz, the Eldee Scholarship et la Josephine Baker Trust de Londres. Lauréate du Edna Bralesford Prize for contralto et premier prix du Concours national du Jura.

Annina Haug suit successivement les masterclasses auprès de Ann Howells, Klaus Mertens, Robert Tear et Margreet Honig.
 

En concert, son répertoire s’étend des grandes parties d’Alto de Bach, Haendel, Pergolesi, Mendelssohn au parties de Mezzo-soprano et Soprano 2 chez Rossini, Verdi et Mozart. En dernière date le Requiem de Duruflé avec l’Orchestre de Chambre de Genève au Victoria Hall, La Passion selon St-Jean avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, Le Messie de Haendel avec Musique des Lumières ainsi que La Messe en Ut de Mozart avec le Musikkollegium Winterthur au KKL. Avec le Basel Sinfonietta elle crée Der alte Bauer und der Sturmgott du Suisse Jürg Wyttenbach en 2013.

Sur scène elle chante le rôle titre dans la Cenerentola d’Opera des Champs, Rosina dans la production du barbier de Séville d’ Opéra du Rhône, Lucretia dans The Rape of Lucretia de Britten au Théâtre du Grütli à Genève, Dritte Dame Zauberflöte au Nouvel Opéra de Fribourg. Au Luzerner Theater elle est Polly The Beggar’s opera, Melanto/Umana Fragilità Il ritorno d’Ulisse in Patria, Clotilde Norma, Modestina Il Viaggio a Reims. Au Théâtre de Bienne-Soleure elle chante Idamante Idomeneo, Oreste La Belle-Hélène et Learco dans Antigona de Myslivecec, (Prix du public, Szeged Armel festival 2011, Hungary). Elle chante également Mamma Lucia Cavalleria Rusticana pour Opera Lirica et Dido en version concertante à plusieurs reprises.

La musique de chambre fait aussi partie de ses domaines de prédilection, en récital avec le pianiste Edward Rushton, avec qui elle promeut le répertoire du Lied et de la mélodie française at home grâce au concept itinérant de l’association Besuch der Lieder, ou la harpiste Meret Eve Haug, avec laquelle elle forme le DUO HAUG en 2012. Hors des sentiers battus, elle retrouve le pianiste Raphaël Sudan pour des soirées Cabaret, étincelant entre Paris et Broadway.